Un weekend entre Amiens et la Baie de Somme

written by Margaux 4 juillet 2016
Saint Valery sur Somme - coucher de soleil

Besoin d’air, envie d’une escapade proche de Paris… nous voilà partis pour 3 jours en Picardie. Nous avons passé une journée à Amiens puis deux jours en Baie de Somme, sous le signe de la nature et de la gastronomie !

places_baiedesomme

Amiens

Après 2h de route, nous voilà arrivés à Amiens. Nous nous sommes garés au sud du centre-ville, près de la place du Maréchal Joffre, où on trouve beaucoup de stationnement gratuit. Nous avons ensuite visité la cathédrale Notre-Dame d’Amiens, classée au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO. Sa façade, très riche, compte plus de 3000 sculptures ! Sa nef s’élève à plus de 42m, ce qui en fait la plus haute de France. Petite curiosité : au centre de la nef, le dallage de marbre forme un labyrinthe de 234m de long qui était destiné aux pèlerins n’ayant pas les moyens de se rendre jusqu’à Jérusalem.

Cathédrale d'Amiens b&w

Cathédrale d'Amiens - intérieur

Petite pause déjeuner chez Elisa, petite cantine où tout est fait maison et plein de saveurs ! Encore une fois, merci au Routard !

Nous avons ensuite traversé le quartier Saint-Leu, cœur de la vieille ville traversé par la Somme puis nous avons passé l’après-midi à nous promener dans les hortillonnages. Cet endroit est assez extraordinaire puisqu’il s’agit d’un marais de 300ha, traversé par un réseau de 65 km de canaux (ici appelés rieux), et situé dans la ville. Ces terres, très fertiles grâce aux alluvions des canaux, sont cultivées depuis le Moyen-Age afin d’approvisionner Amiens en fruits et légumes.  Aujourd’hui, il ne reste que 30 ha cultivés par des maraîchers professionnels (les hortillons). L’Association pour la sauvegarde du site et de l’environnement des hortillonnages propose des visites guidées en barques à cornet, bateaux jadis utilisés par les hortillons pour transporter leurs récoltes. Nous avons préféré nous balader à pied à cause des averses. Nous avons parcouru un bout du chemin de halage, qui longe la Somme et d’où on peut apercevoir quelques hortillonnages. Nous avons ensuite suivi un petit sentier qui part en face de la Maison des hortillonnages, borde l’Etang de Rivery et débouche chemin du Malaquis. Le sentier est court mais riche en observations ! Héron cendré, grèbe huppé, martin pêcheur, poule d’eau, foulques macroules et canards avec leurs petits… avec  des immeubles en arrière-plan.

Amiens hortillonnages héron

Nous avions prévu de visiter la Maison Jules Verne mais le temps passe vite lorsqu’on flâne ! Tant pis, nous reviendrons. Il nous reste plein de chose à voir et Amiens n’est pas très loin. Mais pour l’heure, en route pour la Baie de Somme !

 

Baie de Somme

Nous sommes arrivés en fin d’après-midi, et la marée étant basse, nous sommes allés à la Pointe du Hourdel. Durant les mois de juin, juillet et août, des écovolontaires de l’Association Picardie Nature sont présents sur le site à marée basse pour sensibiliser les visiteurs à la protection des phoques (il y a quelques années, j’y ai effectué une mission d’une semaine). En effet, on peut voir deux espèces de phoques en Baie de Somme : les phoques gris et les veaux marins. L’association effectue également un comptage quotidien des animaux et possède un centre de soin qui recueille les orphelins. A la Pointe du Hourdel, les écovolontaires vous proposent d’observer les phoques à travers leurs longues vues.  Malgré le grossissement x30, les phoques qui prennent le soleil sur les bancs de sable peuvent apparaitre bien petits dans les longues vues, puisqu’ils se trouvent parfois à plusieurs kilomètres ! Le soir, à marée haute, nous avons eu la chance de voir nager un phoque gris depuis les quais de Saint-Valéry-sur-Somme où nous avons mangé un délicieux repas au Nicol’s. Puis nous avons passé la nuit à l’Hôtel du Cap Hornu, situé à l’écart de Saint-Valery. Nous ne sommes pas restés assez longtemps  pour profiter de la piscine, des terrains de tennis et autres activités mais nous avons beaucoup apprécié le cadre, la vue sur la Baie et le buffet du petit déjeuner.

Saint Valery sur Somme le soir

Une fois le soleil couché, les éclairages jaunes contrastent vraiment avec le bleu du ciel

Le lendemain, nous avons pris le train à Saint-Valery-sur-Somme pour nous rendre au Crotoy, de l’autre côté de la Baie. Après une heure en train à vapeur, nous avons marché le long de la grande plage du Crotoy puis nous avons retrouvé le groupe avec lequel nous devions traverser la Baie à pied. Nous avions réservé une sortie avec Olivier Hernandez, guide professionnel amoureux de la Baie de Somme. Avec un groupe d’une quinzaine de personnes (Olivier préfère se limiter à 15 personnes par une sortie ce qui n’est pas le cas de tous les guides), nous avons donc traversé la Baie au niveau des prés salés, du Crotoy à Saint-Valéry. Des bottes (hautes) sont nécessaires puisqu’à plusieurs reprises nous nous sommes enfoncés dans la boue et nous avons marché dans l’eau. Durant la traversée, Olivier nous a parlé des oiseaux et des plantes, mais aussi de l’histoire et du fonctionnement de la Baie. Nous nous sommes même arrêtés en chemin pour une délicieuse collation (gâteau battu, chocolat, fruits secs et boissons chaudes et froides). La sortie a duré 5h et a été riche en découvertes. Lors de notre prochaine escapade dans le coin, nous espérons pouvoir participer à une sortie Phoques avec Olivier.

Train a vapeur crotoy saint valery

Compter une heure de trajet pour rejoindre le Crotoy

Le Crotoy

Le Crotoy

La Baie de somme

La Baie paraît vraiment immense une fois au milieu !

Une fois nos bottes posées, direction Fort-Mahon-Plage, où nous avions réservé une table et une nuit à La Terrasse. Le diner au restaurant était délicieux. Petite surprise : en accompagnement de mon plat de poisson, j’ai pu déguster les quatre plantes qu’Olivier nous avait fait découvrir dans la Baie quelques heures plus tôt. Mais cette fois légèrement poêlées au beurre… un régal! La chambre avec vue sur mer était assez agréable même si la salle de bain était un peu vieillotte (mais propre) et l’insonorisation pas au top.

Quatre plantes comestibles découvertes grâce à Olivier

Le lendemain, après un copieux petit déjeuner, nous sommes allés nous promener au parc ornithologique du Marquenterre, passage obligatoire pour les amateurs d’oiseaux et de faune en général. Ce parc de 200ha est inclus dans la réserve naturelle de la Baie de Somme, qui s’étend sur 3000ha de mer et de terre.

Parc du marquenterre

Cigogne parc du marquenterreLa Baie de Somme est une halte privilégiée par les oiseaux durant la migration, grâce à sa position géographique, à la faible urbanisation de la côte et la grande diversité de ses milieux naturels. On peut y observer environ 200 espèces d’oiseaux tout au long de l’année mais toutes ne sont pas présentes en même temps. Durant notre visite, nous avons notamment  rencontré des cigognes, des spatules blanches, des vanneaux huppés, des avocettes, des huitriers-pies, des tadornes de Belon et des bécasseaux maubèches.

 

Parc du marquenterre chevaux

Nous avons aussi vu des Henson, chevaux typiques de la baie de somme

Il existe trois parcours fléchés à l’intérieur du parc. Nous avons choisi le chemin rouge, le plus long, qui fait plus de 6km et qui compte 13 postes d’observation. A l’entrée, le temps de parcours annoncé est de 2h30 minimum et nous y avons passé 3h30. Si vous avez moins de temps, vous pouvez choisir le chemin bleu qui se fait en 1h30.

Parc du marquenterre - poste d'observation

Poste d’observation

A la sortie, nous avons déjeuné à la Table du Marquenterre qui se trouve à l’entrée du Parc. Bon mais un peu cher. Cependant très pratique car sur place et ils servent jusqu’à 15h.

Après le repas, nous avons voulu faire un tour en Baie d’Authie, située au nord de la Baie de Somme. Ici aussi il y a des phoques mais nous ne les avons pas vus. Nous n’avons pas vu grand-chose d’ailleurs… Nous nous sommes garés au parking de Fort-Mahon et nous avons marché une éternité sur le sable pour atteindre la mer qui était basse. Le Routard recommande plus la vallée de l’Authie que la baie. Des découvertes en perspective pour notre prochain séjour…

Juin 2016

Baie d'Authie maree basse

La baie d’Authie à marée basse

Baie d'Authie

Un excellent terrain de jeu pour les chars à voile